46 cas de viol  des femmes sont signalés à Minova et seraient attribués aux militaires FARDC surnommés « les commandos ». Ces viols ont été perpétrés  dans  9 avenues et villages de cette contrée. Il s’agit notamment de  Minova Centre, avenue Bondeko, sous marin, Maendeleo, Rutchunda, Muganga ,Mubimbi , mais également dans les villages de Kinshinji, Bwisha et Kalungu.

7 victimes seulement ont déjà  été suivies à l’hôpital général de référence. Les 39 autres cas  ont été  référés dans les maisons d’écoute de la place et bénéficient d’une prise en charge psycho sociale. Parmi ces victimes, une vieillarde de 80 ans a été identifiée. Nos sources concordantes recueillant l’anonymat renseignent que ce sont les militaires FARDC surnommés « les commandos » qui seraient auteurs de ces crimes.

Signalons que  cette situation fait suite à d’autres actes de vandalisme tels le pillage occasionnés par les conflits et déplacements des populations causés par les affrontements entre les FARDC et les rebelles du M23.

Ecrire un commentaire

requis

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>