eleves filles1

Le gouvernement congolais a lancé, mercredi 12 juin, un projet de scolarisation en faveur de 137 360 jeunes filles du Bandundu, de l’Equateur, du Katanga, du Kasaï-Oriental et de la Province Orientale. Baptisé Vas-y fille», ce programme de trois ans vise notamment à « briser les barrières» qui empêchent les filles de réussir à l’école et de terminer les études primaires. Ce projet est financé par le gouvernement britannique à hauteur de 34 millions de dollars américains. Il sera exécuté par les ONG Catholic Relief Service, Save the Children, International Rescue Commitee, avec l’appui de la banque TMB et de la société de télécommunication Airtel.

L’ambassadeur de la Grande-Bretagne en RDC, Diane Corner, qui a participé à la cérémonie du lancement de ce programme, affirme que son gouvernement accorde un grand intérêt à l’éducation de la fille congolaise.

«L’éducation des jeunes filles constitue une priorité pour le pays en voie de développement. C’est aussi l’avenir de leurs familles et leurs enfants. L’éducation des jeunes filles facilite également le développement de la communauté entière. Si nous continuons à travailler ensemble avec le gouvernement (NDLR: congolais), nous pouvons faire progresser le développement de la société et faire reculer le cycle de la pauvreté», a déclaré la diplomate britannique.

Diane Corner a, par ailleurs, exprimé la volonté de son gouvernement d’appuyer la police et la justice congolaise dans la lutte contre les viols et violences contre les jeunes filles. Source (R. Okapi)

Ecrire un commentaire

requis

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>