sport LE ROI

La RDC ne jouera pas la Coupe du monde 2014 au Brésil. L’aventure s’arrête à la phase des éliminatoires. Les Camerounais ont contraint les Congolais à un nul (0-0) dimanche 16 juin à Kinshasa. Ce résultat de la 5e et avant-dernière journée des éliminatoires de la Coupe du monde profite au Cameroun qui va recevoir la Libye lors de la dernière journée mais élimine la RDC.

Les deux équipes ne se sont pas données de temps d’observation. Le match démarre avec une descente des joueurs camerounais dans le camp de la RDC. Kidiaba récupère la balle et relance son équipe. Sur une balle en contre, Dieumerci Mbokani rate de scorer. Il sera imité quelques temps après par Yves Diba.

La reponse du berger à la bergère, le Cameroun va aussi en contre après ce deuxième raté de la RDC. Parti dans le dos de la defense, Kweuke se retrouve seul devant Kidiaba. Il le fixe. Kidiaba reste serrein. L’attaquant camérounais avance, il dribble le portier congolais et se retrouve seul devant une cage dégarnie. Le stade retient son souffle, mais Kweuke rate la cible. 0-0. Nous jouons seulement la 5e minute.

Les Camerounais vont alors se réorganiser et dominent le milieu de terrain avec cinq joueurs dans la médiane. Toutes les initiatives sont camérounaises. Mais en face, c’est une defense solide conduite par Mongungu qui fait face.

Titulaire sur l’aile gauche, Ebunga Simbi (un lateral gauche), préféré en lieu et place de Bolasie, ne parvient pas à créer la différence. La première mi-temps s’est achevée sur une légère domination du Cameroun.

Au retour des vestiaires, Claude Le Roy effectue deux changements. Il fait entrer deux attaquants: Yannick Bolasie et Mumbele. Le Cameroun comprend le jeu du coach de la RDC et lance Mbia Etundi, un milieu récupérateur. La partie reprend comme à la première mi-temps. Les Congolais dominent les cinq premières minutes, mais les Camerounais récupèrent le contrôle de jeu quelques temps après.

Une annonce tombe pendant la pause. Moïse Katumbi-le président du TP Mazembe et gouverneur du Katanga-promet à l’équipe de la RDC deux cent mille dollars en cas de victoire. Les Congolais sont auréolés et vont dominer les Camerounais jusqu’à la fin du match. La dernière fois que cette promesse a été faite toujours par Moïse Katumbi contre la Guinée en éliminatoires de la Coupe d’Afrique 2013, la RDC avait gagné 4-0. Tous les buts avaient été inscrits en deuxième mi-temps.

Les Lions ne tiennent plus physiquement face aux assauts des Léopards. Ils jouent le chrono. A chaque contact avec les joueurs de la RDC, les Camerounais tombent.

Claude Leroy décide alors de sortir Zakwani et fait entrer Eric Bokanga, un choix offensif. C’est un défenseur qui  cède  sa place à un attaquant. Mais ce message est vite capté par son collègue du Cameroun. Il fait entrer Jean de Makun, un expérimenté milieu de terrain qui va enrayer toutes les actions de la RDC.

Tout au long du match, les attaquants de la RDC auront péché à la dernière passe. Ils se sont embrouillés dans la surface de reparation et s’écroulaient dans le grand rectangle, pour chercher visiblement un penalty qu’ils n’auront pas. L’arbitre siffle la fin du match sur ce score de 0-0.

Avec 6 points pour 5 matches joués, la RDC ne peut plus rien espérer se qualifier pour le prochain tour des éliminatoires au Mondial. Les Congolais joueront leur dernier match du groupe face au Togo en septembre prochain. Le résultat de ce match ne changera rien au classement. Dans ce groupe I, la qualification pour le dernier tour se jouera désormais entre la Libye (9 points) et le Cameroun (7 points). Si la Lybie bat le Cameroun à Yaoundé, elle aura 12 points et sera qualifiée. En cas de victoire du Cameroun, les Lions indomptables totaliseront 10 points et seront qualifiés pour le mondial. Et en cas de match nul, c’est la Libye qui obtiendra son ticket pour le Brésil. Source (R. Okapi)

Ecrire un commentaire

requis

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>