camion

Un camion citerne a pris feu jeudi 4 juillet devant un dépôt de carburant au quartier Luwowoshi, à Lubumbashi, dans le Katanga. L’origine de l’incendie n’est pas encore connue. Quarante mille tonnes d’essence estimées à près de 200 000 dollars américains ont été perdues dans cette catastrophe qui relance le débat sur la prolifération des stations-services dans cette ville, même dans les quartiers résidentiels.

D’après des témoins, le camion citerne a brûlé devant le dépôt Shab Oïl, où il venait de s’approvisionner en carburant.

Les camions anti incendie de la Régie des voies aériennes (RVA) et de la Société nationale d’assurances (Sonas) dépêchés sur place ne sont pas arrivés à maitriser le feu, qui s’est finalement éteint tout seul 5 heures plus tard.

Le camion a été complètement calciné, mais aucune perte en vie humaine n’a été déplorée.

La population de Lubumbashi se plaint constamment de la présence de stations-services même dans les quartiers résidentiels de cette ville. Elle redoute le danger en cas d’incendie, d’autant plus que la ville ne dispose pas de camions anti incendie, qui appartiennent tous  à différentes entreprises de la place.

Se voulant rassurant, certains responsables d’entreprises pétrolières assurent que des études adéquates sont menées avant toute implantation d’une station d’essence.

Pour sa part, le chef de division provinciale des hydrocarbures s’est engagé à fournir de plus amples explications sur cette situation. source (R.Okapi)

Les commentaires sont fermés.