Beni

le territoire de Beni dans la province du Nord-Kivu est marqué  par les assassinats des chefs coutumiers ces cinq derniers mois.
Le dernier cas remonte au vendredi 10 janvier. Il s’agit cette fois du chef de la localité de Kahondo,dans le nord-est du territoire de Béni, selon Mwami Roger Saa-Mbili, chef de chefferie des Watalinga.

Monsieur MPIGWA NGEYISILIA, âgée d’environs 55ans a été tué à son  domicile par 4 hommes armés qui avaient fait incursion chez lui (à KAHONDO, à 8km de KAMANGO, sur l’axe NOBILI). «Les assaillants, en tenues civiles, se seraient passés pour Adf-Nalu. »
affirme un témoin. une identité qui reste tout de même à confirmer. Jusqu’à présent, les inciviques n’ont pas encore révélé le mobile de leur action «Le moins qu’on puisse dire, les agresseurs du Congo qui entrent par laChefferie de WATALINGA s’en prennent spécifiquement aux chefs
coutumiers, perçus comme obstacles à la guerre d’occupation et d’exploitation menée en ces jours par l’OUGANDA et le RWANDA». decrit la
société civile du Nord kivu Bien que pour l’instant, le chef de la Chefferie de WATALINGA annonce
que les militaires-FARDC viennent d’être déployés à KAHONDO depuis l’assassinat du coutumier MPIGWA NGEYISILIA pour renforcer les mesures sécuritaires sur place, l’inquiétude persiste quant à sécurité de chefs coutumiers, cibles actuels des agresseurs.
La Société Civile du Nord-Kivu alerte le Gouvernement Congolais et la Communauté Internationale sur la menace qui guète en ces jours les
chefs coutumiers et leurs populations en chefferie de WATALINGA.

Ecrire un commentaire

requis

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>