La Cours Pénale Internationale ouvre ce lundi 10 janvier 2014 l’audience de confirmation des charges dans l’affaire Bosco Ntaganda. Il est poursuivi pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre commis en Ituri, en République démocratique du Congo (RDC) entre le 1er septembre 2002 et fin septembre 2003. A l’époque il était chef adjoint des opérations militaires des Forces Patriotiques pour la Libération du Congo (FPLC).
La CPI a délivré deux mandats d’arrêt à l’encontre de Bosco Ntaganda. En tant qu’ancien milicien, Ntaganda est suspecté de 13 chefs de crimes de guerre et de cinq chefs de crimes contre l’humanité pour des meurtres, viol commis sur les enfants soldats et des civils, des persécutions pour motif ethnique et de transfert forcé des populations.
Cette audience de confirmation des charges permettra à la Chambre préliminaire de confirmer ou non, partiellement ou dans leur totalité, les charges retenues par le Procureur à l’encontre du suspect et de le renvoyer dans le cas échéant en jugement devant une Chambre de première instance.
Signalons que Bosco Ntaganda n’est pas encore jugé pour des crimes commis en 2009 et 2010 lorsqu’il margé au sein du M23.

Ecrire un commentaire

requis

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>