Douce Rien sans femmes OK

Le mouvement Rien Sans Les Femmes promet de collaborer avec les parties prenantes au dialogue facilité par la Commission Episcopale Nationale du Congo CENCO à Kinshasa, dans le souci de renforcer la représentation des femmes dans le prochain gouvernement de transition en République Démocratique du Congo.

C’est ce qu’a fait savoir Douce Namwezi, membre du mouvement Rien Sans Les Femmes et chargé de programme à l’Association des Femmes de Médias AFEM le dimanche 29 janvier dernier.

« C’est triste et étonnant de voir que les acteurs politiques congolais continuent de croire que la politique et la gestion de l’Etat restent une affaire des hommes seuls » fustige Douce Namwezi.

Notre source indique les accords issus du dialogue national en son article 6 prévoient  la représentativité des femmes à la gestion du pays en attendant les élections prévu en 2018.

Douce Namwezi regrette de voir que la RDC reste riche en texte et proposition alors que la pratique prouve le contraire.

«  Nous voulons que la constitution soit respectée, que la loi sur la parité soit effective,  que la loi électorale soit aussi respectée, les femmes compétentes nous les avons dans ce pays (La RDC)» ajoute Douce Namwezi.

Elle invite les femmes à travailler ensemble pour faire respecter la constitution de la République Démocratique du Congo.

Ecrire un commentaire

requis

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>