FON social

Le fonds social de la république est déterminé à répondre aux besoins des femmes victimes des violences sexuelles et celles basées sur le genre au Sud-Kivu. Le chargé de projet du fonds Social l’a déclaré le jeudi 2 février 2017 au cours d’une rencontre avec la presse à Bukavu.

Plus de mille femmes survivantes au viol ont été opérées pour des problèmes gynécologiques  et plus de trois cent dossiers des violences sexuelles et basées sur le genre ont été introduits en justice entre 2015 et 2016 au Sud-Kivu.  Ce sont entre autres les premiers résultats d’un projet exécuté par le  Fonds social de la république annonce cette organisation de l’Etat.

 « Nous allons répondre aux besoins de prise en charge médicale, juridique et mentale de ces femmes. Dans le cadre d’un accompagnement holistique, le fonds social aidera des victimes et d’autres en situation de pauvreté et de vulnérabilité à être économiquement autonomes » explique le chargé de projet relatif aux violences sexuelles et basées sur le genre  et la santé des femmes dans  la région des grands lacs Claude Kitumaini.

Selon lui, leur organisation collabore avec deux structures sanitaires pour assurer la prise en charge médicale, il s’agit de la fondation Panzi à Bukavu et de Heal Africa à Goma.

Selon notre source, parmi 1362 femmes opérées,  il y a 450 cas de fistule et autres complications gynécologiques. Concernant  l’accompagnement juridique et judiciaire, 87 jugements ont été obtenus.

«  Nous allons aussi renforcer la prévention des violences sexuelles et sexistes qui existent encore au Sud-Kivu, en vulgarisant le nouveau code de la famille rendu public par le président Joseph Kabila en juillet 2016» ajoute Claude Kitumaini.

Ce projet d’urgence relatif aux violences sexuelles concerne sept zones de santé du Sud-Kivu notamment  Minova, Kaniola, Fizi, Kimbi lulenge, Lulingu, Shabunda et Lemera. IL est financé par la banque mondiale à hauteur d’un peu plus de 23 millions de dollars américains pour une période allant de janvier 2015 à juin 2018.

 

Ecrire un commentaire

requis

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>