KAMITUGA

L’insécurité  est signalée à Kamituga en territoire de Mwenga au Sud-Kivu depuis le début de cette semaine. Huit maisons d’achat d’or et l’hôpital général de Kamituga ont été visités en l’espace de 5 jours.

Notre source à Kamituga renseigne que dans la nuit du jeudi 23 février au vendredi  24 février, 6 maisons ont été la cible des hommes armés non identifiés jusque là. De l’or,  de l’argent  et les téléphones portable ont été emportés par les malfrats.

La nouvelle dynamique de la société civile  NDSCI antenne locale de Kamituga a lancé un appel à manifester ce vendredi mais les militaires de Forces Armées de la République Démocratique du Congo  FARDC ont empêché la manifestation.

« Très tôt ce matin (vendredi), les militaires FARDC ont procédé à l’arrestation de trois animateurs de la NDSCI à kamituga dont le président territorial Benoit Mwati, son vice-président monsieur Silibo et le responsable de la jeunesse, tout simplement parce qu’ils revendiquent la sécurité de leur communauté, ce n’est pas normal » explique  avec un ton de colère, le président provincial de la NDSCI, Nicolas Lubala.

Le président de la NDSCI Jean Chrysostome Kijana a condamné ces arrestations qu’il qualifie d’arbitraire en exigeant leur libération immédiate.En début de la soirée, les animateurs locaux de la NDSCI Kamituga ont été relâchés après une implication du directoire nationale de cette structure citoyenne, a précisé Jean Chrysostome Kijana sur son compte facebook vers  21 heures.

Ecrire un commentaire

requis

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>