CORdaid Pica

C’est dans l’objectif de faire connaitre le travail qui est fait par Cordaid pour la promotion des femmes au Sud Kivu, que  le bureau de Cordaid Bukavu a organisé une manifestation de clôture de mois mars le vendredi 31 mars sous le thème « la femme pour la santé, l’éducation, la paix et le Travail ».

La rencontre s’est tenue dans la salle de fête de l’INSS à Nguba en commune d’Ibanda.

Dans son allocution la chargé de l’administration et ressources humaines madame Aimé Mbamba a signifiée que Cordaid met un accent particulier sur le bien être des femmes dans ses différents projets. Elle a invité par la même occasion les femmes travaillant dans dans le bureau Cordaid  à faire preuve de courage et de professionnalisme.

« Cordaid compte sur la contribution et la participation de la femme pour l’avènement d’une communauté florissante en province du Sud-Kivu. Nous comptons sur la diversité du genre pour contribuer au bien être des communautés  ici à Bukavu et dans les territoires. La femme mérite donc une attention particulière dans le travail exécuté par Cordaid » indique dans son discours le coordinateur de Cordaid Nord et Sud Kivu  monsieur Mamadou Sylla.

Au cours de cette manifestation la compagnie culturelle espoir a fait une présentation théâtrale qui est revenue sur le travail effectué par Cordaid en appui aux structures sanitaires dans le domaine de la santé, la sécurité et Justice, l’éducation et la santé sexuelle et reproductive.

Présent à cette manifestation le ministre provincial de la santé, genre, famille et affaires humanitaires docteur Mwanza Nangunia a appelé les femmes du Sud Kivu à un travail bien fait et à l’éducation des jeunes filles.

« Tout commence par l’instruction, nous voulons que les femmes soient représentées à 50% dans le travail d’ici 2030, elles doivent étudier, être compétitives et se démarquer dans ce qu’elles font » fait savoir Mwanza Nangunia.

« Protéger une femme, considérer une femme c’est développer le monde entier » conclut Mamadou Sylla au cours de cette manifestation.

Le mois de mars au Sud Kivu était une occasion pour différentes organisations de faire passer les revendications des femmes à travers les conférences débats,  les émissions radio diffusées, les rencontres avec les autorités et les ateliers de formations sur les droits humains.

Le thème retenu au niveau national pour cette année 2017 pour la Journée Internationale des femmes c’est «  ensemble pour la parité 50/50 à l’horizon 2030 : investissons dans le travail décent et le plein emploi pour les femmes dans un climat de paix et d’équité ».

Par Eliane Polepole

 

Ecrire un commentaire

requis

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>