Allaitement grossesse

L’organisation mondiale de la santé, OMS explique que l’allaitement exclusif suppose que le nourrisson n’absorbe que du lait maternel dans les six premiers mois de sa vie.

Il ne reçoit aucun autre aliment liquide ou solide, pas même de l’eau, à l’exception des solutions de réhydratation orale, ou des gouttes/sirops de vitamines, minéraux ou médicaments.

Pour attirer l’attention sur l’importance de l’allaitement maternel, le 1er août de chaque année marque  le début de  la semaine mondiale consacrée à l’allaitement maternel. Cette semaine va du 1er au 7 Août.

La semaine offre une occasion aux  organisations, associations, hommes et  femmes du monde entier, de soutenir, d’encourager et de protéger l’allaitement maternel.

Au Sud Kivu, des efforts sont consentis par les femmes pour allaiter leurs enfants, malgré les contraintes et difficultés auxquelles elles font face.

La division provinciale de la santé, DPS, indique avoir mené les campagnes auprès de la communauté afin de sensibiliser les habitants à comprendre l’impact de l’allaitement sur la santé de l’enfant.

L’ OMS renseigne que l’allaitement maternel est le meilleur moyen d’apporter aux nouveaux-nés les nutriments dont ils ont besoin.

Cette organisation recommande aussi aux employeurs d’encourager et faciliter la pratique de l’allaitement pour leurs personnels féminins sur le lieu de travail.

Le thème de  la semaine mondiale de l’allaitement, cette année est  «  soutenir l’allaitement, ensemble pour protéger, promouvoir et soutenir l’allaitement maternel ».

Défis de l’allaitement

Malgré les bienfaits de l’allaitement maternel sur la santé du bébé ; certaines femmes se retrouvent encore confrontées aux difficultés de bien allaiter leurs bébés.

“Certaines mères sont obligées d’aller faire le petit commerce au moment où  l’enfant n’a que 3 mois ou 4 mois, d’autres sont obligées de reprendre le travail après le congé de maternité, cela fait à ce que l’allaitement exclusif n’est pas respecté. Tout cela est lié à la pauvreté dans plusieurs familles.” fait savoir Marie Migani vice présidente de la société civile du Sud-Kivu.

Certaines femmes rencontrées par Mama radio précisent que le fait que les femmes soient obligées de contribuer à la survie de leurs ménages , les poussent  à  interrompre l’allaitement maternel inclusif  avant  six mois.

Conséquences d’un allaitement maternel non exclusif

L’OMS signale qu’un enfant qui n’a pas été allaité exclusivement durant 6 mois  est exposé non seulement à plusieurs maladies, mais aussi il aura un système immunitaire faible.

« Un nouveau-né qui n’a pas eu un allaitement maternel exclusif sera faible et a le risque d’être exposé à la malnutrition » révèle  le docteur Bénite Masime

Dr Bénite Masime demande aux femmes de rester propre et consulter chaque fois le médecin pour éviter de contaminer le bébé pendant toute la période d’allaitement.

One thought on “Sud Kivu : Allaitement exclusif, garantie d’une bonne santé du nouveau-né

  1. vu que la santé de l’enfant n’a pas de prix,la femme ne peut rien d’autre que de consentir des sacrifices énormes malgré les multiples défis.

    Répondre

Ecrire un commentaire

requis

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>