reclamation gouv

Les agents du gouvernement provincial du Sud-Kivu et ceux de la direction provinciale de la  mobilisation et d’encadrement des recettes du Sud-Kivu DPMER poursuivent avec la grève qu’ils mènent depuis plus d’une semaine à Bukavu.

Ils revendiquent entre 11 mois et 12 mois impayés selon les grévistes rencontrés par Mama radio. « Nous réclamons notre droit, priver à quelqu’un son salaire pendant tous ces mois c’est être inhumain » indique Elly Habibu un conseiller en matière économique et d’investigation au cabinet du gouverneur du Sud-Kivu.

Le lundi dernier 7 aout ils ont rencontré le président de l’assemblée provinciale  du Sud- Kivu  Emile Baleke pour trouver une solution à leurs problèmes  et ce dernier a promis une rencontre entre le gouverneur intérimaire, les grévistes, l’ordonnateur de dépenses provinciales, le directeur de la DPMER, le comptable public provincial des recettes et la société civile pour tenter une issue favorable.

Ces agents du gouvernement provincial ont élu domicile à l’assemblée provinciale depuis le mercredi 9 aout. Ils y passent la nuit avec les membres de leurs familles afin de faire pression à l’organe délibérant pour que la situation soit décantée.

Assistance de la Licoski

Ils ont reçu ce vendredi 11 août 2017, l’assistance de la ligue des consommateurs du Sud-Kivu, LICOSKI. Cet acte de charité était constitué des vivres et non vivres constitué du riz, de l’eau minérale et du savon.

John Muhimuzi , cadre de la LIKOSKI renseigne que ce geste vise réconforter ces agents qui continuent à rendre des loyaux services à la province du Sud-Kivu, en cette période où leurs droits sont bafoués. «  Ils sont en train de réclamer leur salaire et nous avons voulu juste les accompagner de cette action citoyenne » explique John Muhimuzi

Une femme  de la permanence syndicale à la DPMER Déborah Furaha ayant réceptionnée ces vivres au nom des grévistes, remercie la LICOSKI et demande à d’autres organisations d’emboiter le pas.

Les grévistes disent qu’ils ne vont pas se lasser jusqu’à ce que leurs arriérés de salaires soient payés.

Ecrire un commentaire

requis

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>