Bukavu

75 cas de choléra ont été signalés dans la zone de santé de Fizi et 55 cas à Minova en territoire de Kalehe la semaine passée. Actuellement 61 cas persistent dans la zone de santé Fizi. D’autres coins de la province à haut risque sont Uvira, Ruzizi et Katana. Ces zones de santé sont actuellement déclarées en épidémie de cholera a indiqué le lundi 14 août le chargé de communication à la division provinciale de la santé.

A Bukavu, plus de 50 cas sont également enregistrés à l’hôpital général provincial de référence. La plupart des cas de choléra proviennent des communes d’Ibanda et Kadutu. Les coins les plus touchés sont Nguba, Camp saiyo, Panzi-Kazaroo, Karale et Muhungu Ruzizi.

D’autres cas de choléra ont été signalés àCiriridans la zone de santé de Kadutu a indiqué le docteur Claude Bahizire.

« Le cholera est une maladie contagieuse et conduit directement à la mort, il nécessite l’implication de toute la communauté pour son éradication totale » explique docteur Claude Bahizire.

Les victimes actuelles sont appelées à se rendre immédiatement à l’Hôpital provincial Général de référence de Bukavu où se fait une prise charge gratuitement des cas de choléra.

Les causes du choléra

Le choléra est une maladie diarrhéique épidémique, il se présente dans des endroits où les conditions hygiéniques ne sont pas strictement observées indique docteur Justin Bayubasire médecin à Bukavu

Cette maladie se présente chez des individus à travers les signes des diarrhées de manière brutale ressemblant à l’eau de riz, attaque plusieurs personnes au même moment  et des mêmes contrées.

« La consommation des aliments contaminés par les matières fécales d’une personne atteinte du choléra, à travers les mouches, la poussière ou par l’eau de ruissellement sont parmi les facteurs qui favorisent la propagation du choléra » signale le chargé de communication à la division provinciale de la santé, le docteur Claude Bahizire.

« Je pense que la pénurie en eau potable qui s’observe au cours de cette période est à la base du choléra. La Regideso devrait nous fournir de l’eau car c’est notre droit ! » se lamente une habitante de Bukavu Bahati Bagula.

Des habitants rencontrés par Mama radio ce mardi, demandent aux structures sanitaires et aux médias d’intensifier les séances de  sensibilisation afin que la population soit en mesure de se prévenir du choléra.

Ecrire un commentaire

requis

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>