Camp de Kalehe 2017

Actuellement les camps militaires à Bukavu sont envahis par les civils qui érigent leurs maisons d’habitations en plein cœurs des camps militaires.  Des nouvelles habitations construites sont visibles dans des camps militaires.

Dans le camp police- militaire (Camp PM) situé dans la commune de Bagira et le camp Saïo en commune d’Ibanda, les militaires et les populations civiles logent ensemble.

Les sources militaires sur place affirment que c’est près de dix ans maintenant que les civils ont commencé à se rapprocher de ce camp qui depuis longtemps a été cédé aux militaires.

L’un des chefs du camp PM qui a gardé l’anonymat fait état d’une centaine des maisons des civils construites dans ce camp.

« Je ne cesse de m’interroger auprès de qui ces habitants reçoivent les documents les autorisant d’ériger leurs bâtisses à ce lieu » se demande l’un des chefs du camp PM.

Certains habitants affirment détenir des documents reçus auprès des autorités locales qui les autorisent de construire leurs maisons.

« Moi, j’avais eu à acheter une parcelle auprès d’un responsable militaire et obtenir des papiers d’autorisation » affirme une habitante.

Des habitants de Bagira se disent inquiets par cette situation car selon eux les civils qui y logent peuvent un jour être victime de la turbulence qui caractérise certains militaires

Selon nos sources, des morts d’hommes sont souvent signalés soit chez les  militaires ou chez les civils.

Le cas plus récent est celui d’un militaire du camp PM qui s’est donné la mort par balle après avoir pris un verre de trop le dimanche 10 septembre 2017.

Ecrire un commentaire

requis

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>