Bukavu lac

Les frais de timbre, de visa de voyage et de fonds de promotion touristique exigés dans les différents ports ne sont pas reconnus  dans la nomenclature des différentes taxes telle que préciser dans l’arrêté interministériel du 19 juin 2014.

Précision de Prudent Mpama, président de l’alliance des armateurs de la République démocratique du Congo et secrétaire de l’association des armateurs du lac Kivu, le mercredi 8 Novembre 2017.

Il  réagissait ainsi à la préoccupation de  notre reporter, par rapport à la perception de différentes taxes exigées aux voyageurs au port de Goma et de Bukavu.

Pour lui, les personnes qui paient ces taxes violent également la loi   car elles sont perçues illégalement.

«  Ce sont des perceptions interdites. Sur les 59 taxes qui étaient prélevées dans le secteur, nous nous sommes mis d’accord avec les autorités qu’il doit y avoir suppression de 47, pour le moment il y a interdiction de 38 perceptions illégales dans le transport lacustre et fluvial. Il y a aucune taxe à percevoir dans les ports en dehors du billet de voyage. Les autorités savent que c’est interdit et la population doit le savoir aussi » explique Prudent Mpama.

Prudent Mpama demande à toutes les parties prenantes de travailler ensemble afin de faire respecter l’arrêté interministériel du 19 juin 2014.

Plusieurs services commis dans la perception de ces différentes taxes contactés, se sont abstenus de tout commentaire à ce sujet.

 

Ecrire un commentaire

requis

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>