Enfant famille victime Kavumu

Depuis 2013, le centre commercial de Kavumu, dans le groupement de Bugorhe au Sud-Kivu, connait une nouvelle forme de viol commis avec extrême violence sur des bébés et des enfants de moins de 5 ans. Actuellement, plus de 35 cas sont répertoriés, deux parents sont aux arrêts pour « irresponsabilité » et seulement deux présumés auteurs se trouvent en détention. Toutes les actions menées sur place pour mettre fin à ce drame n’aboutissent pas encore au résultat escompté par la population, qui vit dans la peur. Lire l’article

Panzi-DGI

L’hôpital général de référence de Panzi (Sud-Kivu) dit être victime d’une injustice,  après que la Direction Générale Provinciale des Impôts (DGI), a saisi dans son compte plus de 43 millions de francs congolais. Cela pour motif de recouvrement forcé de l’Impôt Professionnel sur la Rémunération (IPR) de l’année 2012. Lire l’article

bien constitution

Les Congolaises viennent de comprendre qu’elles peuvent traduire le Chef de l’Etat en justice. « Nul n’est au-dessus de la loi » disent les femmes, membres des organisations de la société civile et des partis politiques. Lire l’article

Matata P_1

Le gouvernement actuel est constitué de 48 membres, y compris le premier ministre. On y compte sept femmes, dont trois ministres et quatre vice-ministres. Dès lors se pose la question du respect de la parité à laquelle encouragent la Constitution et les traités internationaux. Lire l’article

femmes à la cérémonie

Honorer la mémoire des femmes tuées, massacrées, torturées et même enterrées vivantes à Kasika, Makobola, Mutarule, Béni, Shabunda, Kalehe et partout en RD-Congo ; réclamer justice et réparation pour les survivantes et les communautés affectées ; tel est l’objectif de la manifestation publique organisée ce 6 décembre à l’hôtel Horizon à Bukavu. Lire l’article

KILIMANI

La peur, l’abandon, la terreur, les mots ne manquent pas pour qualifier les sentiments de ces personnes. Les familles qui se sont retrouvées dans le camp des déplacés de Kalinga, en territoire de Masisi après les guerres, ne savent plus rentrer chez eux et recouvrer leur joie de vivre. Lire l’article