Ville morte BKV

Les activités ont été paralysées dans la ville Bukavu la journée du mercredi 2 août 2017. Les habitants ont répondu à l’appel de la société civile demandant qu’une journée ville morte soit observée sur toute l’étendue de la province. Lire l’article

SITE 12

Les violences sexuelles à l’endroit des jeunes filles, et dans une certaine rare mesure, des garçons ne sont pas les seuls  faits qui troublent la dignité de cette catégorie des personnes à Bukavu. Il y a également le harcèlement moral, surtout en milieu scolaire et en famille. C’est une pratique dangereuse sur tous les plans pour les victimes, en l’occurrence les jeunes et enfants. Lire l’article

Femmes de Kalehe Minova

« Je suis veuve depuis 7 ans et j’ai 4 enfants . Depuis le décès de mon mari, j’ai toujours été méprisée par ma belle-famille et traitée de tous les maux. Après le décès de mon mari,  j’ai perdu la moitié de nos biens, car  mon beau-frère avait décidé que ça soit ainsi  », précise Mme Anna Lwaboshi, veuve de son état. Lire l’article