bien constitution

Les Congolaises viennent de comprendre qu’elles peuvent traduire le Chef de l’Etat en justice. « Nul n’est au-dessus de la loi » disent les femmes, membres des organisations de la société civile et des partis politiques. Lire l’article

Matata P_1

Le gouvernement actuel est constitué de 48 membres, y compris le premier ministre. On y compte sept femmes, dont trois ministres et quatre vice-ministres. Dès lors se pose la question du respect de la parité à laquelle encouragent la Constitution et les traités internationaux. Lire l’article

femmes à la cérémonie

Honorer la mémoire des femmes tuées, massacrées, torturées et même enterrées vivantes à Kasika, Makobola, Mutarule, Béni, Shabunda, Kalehe et partout en RD-Congo ; réclamer justice et réparation pour les survivantes et les communautés affectées ; tel est l’objectif de la manifestation publique organisée ce 6 décembre à l’hôtel Horizon à Bukavu. Lire l’article

KILIMANI

La peur, l’abandon, la terreur, les mots ne manquent pas pour qualifier les sentiments de ces personnes. Les familles qui se sont retrouvées dans le camp des déplacés de Kalinga, en territoire de Masisi après les guerres, ne savent plus rentrer chez eux et recouvrer leur joie de vivre. Lire l’article

Adolescentes

Les femmes des organisations de la société civile basées à Kamanyola dénoncent les abus sexuels commis sur les mineures. Elles affirment avoir interpellé le chef de poste d’encadrement administratif basé à Kamanyola sur cette question, mais la situation ne semble pas s’améliorer.  Lire l’article

A poster

Réduire toutes les formes des viols et violences basées sur le genre à l’égard des  femmes, conformément aux textes et lois  ratifiés par la RD- Congo sur la protection et la participation des femmes. Tel est l’objectif du mémo que les femmes membres des Noyaux Clubs d’Ecoute  de l’Association des Femmes des Médias du Sud-Kivu (AFEM SK) viennent  d’élaborer et d’adopter ce dimanche 14 septembre 2014. Lire l’article

Le nombre des filles qui ont participé à l’édition 2014 de l’examen d’Etat  au Sud-Kivu est de 11. 938 contre  39.794 de garçons. Comparativement à l’édition 2013, le pourcentage  des filles est  passé de près de 28 % à 30%  cette année 2014. Ceci est le résultat des campagnes et des sensibilisations menées depuis plus de 3ans  pour la scolarisation de la jeune fille par les organisations de la société civile. Lire l’article